actualité et infos décortiquées

l’actualité vue par Guillaume Badet et Guillaume Boucharlat

 

TF1, une chaine qui vous veut du mal

par Guillaume Badet 

Enfant, mes parents nous interdisaient, à mes 2 frères et à ma soeur, de regarder TF1. La chaine première était bannie, interdite. Les raisons, nous ne les connaissions pas vraiment. Nous les avons appris que plus tard, et étonnemment, par le biais de nos camarades de classe. Nous nous sentions certes mis à l’écart lorsque les conversations entre écoliers tournaient autour du BigDill, mais nous n’avions certainement pas le sentiment d’avoir manqué THE emission la plus regardée de la fin des années 90. Le BigDill… rien que le nom m’inspire de cette émission de la stupidité, de la vulgarité, de la niaiserie, de la bétise. Aujourd’hui, je peux donc l’affirmer : nos parents nous ont protégé des programmes de TF1. Et c’est avec fierté que j’estime, aujourd’hui, que si  mes frères, ma soeur et moi même, avons un esprit critique sur tout ou presque, c’est en partie parce que nous avons été sauvés de l’emprise de Tf1!

Le fait est là. Tf1 est une chaîne de télévision dont la seule cause est de lobotomiser ces téléspectateurs. L’intérêt de Tf1, est non pas de proposer des programmes aidant à stimuler la cellule grise, ou à divertir, mais de vendre de la pub. Le très controversé Patrick Le Lay, directeur général de la chaine disait ceci :  » Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ‘business’, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit » . Tout est dit. Et pour satisfaire les publicitaires, il faut que la réclame soit vue par un nombre important de spectateurs. Pour ce faire, rien de plus simple : TF1 propose - et c’est depuis bien longtemps sa marque de fabrique – des programmes bas de gamme. Et pour être sûr d’exploser l’audience, et de s’échapper du peloton composé de la concurrence, la recette, si elle paraît sogrenue, est finalement assez simple : un vocabulaire choisit pas trop compliqué, histoire d’être compris par une large majorité de spectateurs, des animateurs laissant échapper de temps à autres quelques allusions coquines, étant populaires aux yeux de la ménagère de moins de 50 ans (la fameuse ménagère de Tf1) !  populaires, mais drôlement stupides, à l’image d’un Dechavanne et d’une Roue de la Fortune re-modelée. Un autre ingrédient assez important pour que la mixture soit « pronto », c’est le hasard. Il ne laissent aucune place à la culture générale dans les jeux télévisés de TF1, n’en déplaise à Laurence Boccolini. Mais ce n’est pas tout. Quand TF1 n’a plus de médiocrité dans son imagination, la chaine ressort ces « réchauffés ». Ces bétisiers maintes et maintes fois revus… pathétique.

 TF1 peut jubiler : la recette fonctionne. Il est très rare qu’une autre chaîne puisse égaler ou surpasser l’audience chaque soirée. Et même si France 2 décide de transmettre un film ayant connu un fort succès en salle, Joséphine l’ange gardien continuera de sévir en tête de l’audimat. Chez la ménagère de moins de 50 ans, quand on allume la télé, on allume automatiquement TF1. D’ailleurs, TF1 est la seule chaîne de télévision à ne pas souffrir de la concurrence des nouvelles chaînes de la TNT. Les spectateurs habituels de France Télévisions seraient donc plus à même de zapper, de s’intéresser à d’autres programmes, de se dé-hypnotiser que ceux de TF1. Tf1, c’est le nivellement de la télé par le bas. N’oublions pas : « Notre boulot, c’est de vendre à Coca-Cola du temps de cerveau humain disponible »

Et puis chez TF1, il y a cette odeur infame, écoeurante, nauséabonde, vomissante de parti-pris. Nul besoin de développer sur la proximité entre N. Sarkozy et les dirigeants de TF1, détenu par la sociéte Bouygues, elle-même dirigée par Martin Bouygues, proche du chef de l’Eat. TF1 est, comme à chaque période d’élection, épinglé par le CSA pour ne pas avoir respecté la règle dite du 50-50 (partage du temps entre les partis de gauche et de droite de manière « équitable »). TF1, c’est aussi, pour terminer, la chaîne qui emploie Jean Pierre Pernault. Il a cette allure d’ahuri, de dégénéré, mais il n’en est pas. Woody allen a dit un jour : « seuls les gens intelligents peuvent se permettre de paraître stupide, l’inverse n’étant pas possible ». Mr Pernault décide lui-même l’ordre de parution des informations dans son JT. Il met en avant les faits divers franco-français (le dernier fabricant de Sabots, la production de bretzels pour les fêtes folkloriques), s’attarde sur chaque faits et gestes de notre président (l’histoire des pizzas que va chercher Sarko en vélo, c’est lui ! ). Ne vous détrompez pas : le but de TF1, c’est de faire croire que leurs journaux télévisés sont du même niveau de bassesse d’esprit que les autres programmes de la chaine, ce qui est faux. Le but ultime de TF1, par le biais de ces JT, c’est de passer des messages : un reportage vous parle d’insécurité, on vous montre quelques jeunes d’origine maghrebine marcher dans une rue commerçante ; quand le thème abordé est celui des grêves SNCF, on ne vous montre que des témoignages de personnes excédées, en colère.

Alors merci à mes parents, qui n’ont fait preuve d’aucun sectarisme, comme certains pourrait prétendre le croire, mais qui ont seulement voulu protéger leurs enfants, pour que ceux-ci puissent avoir une ouverture d’esprit, incompatible avec Tf1.

Dans : Guillaume BADET,société
Par unjourlactualite
Le 12 novembre, 2009
A 13:19
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Africâme |
Mouvement des Autonomistes ... |
justiceetvaleurs |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le chat à neuf queues
| Blog de Jean-Louis Simon
| ATTAC Burkina Faso